Votre navigateur ne supporte pas JavaScript !

Introduction : L’histoire du film

Le film étirable est apparu de manière totalement hasardeuse : en 1933, Ralph Wiley était à l’époque stagiaire au laboratoire Dow Chemical. Alors qu’il nettoyait de la verrerie après des essais, un dépôt formé sur une éprouvette lui résistait, il était extrêmement tenace. Il venait de découvrir la première forme de film étirable.

Ce petit dépôt collant et résistant était en fait composé de polychlorure de vinylidène (PVDC), un polymère apparenté au PVC, auquel son caractère cristallin donne une résistance élevée aux solvants et aux acides ainsi qu’une imperméabilité excellente aux gaz (vapeur d’eauoxygène, etc.)

Après quelques recherches, les scientifiques de Dow Chemical réussirent à en faire un matériau militaire vert foncé : le Saran. L’objectif de ce produit était de protéger les pièces d’avion de la corrosion marine sur les porte-avions. Après la guerre, l’entreprise continua à développer le Saran et vint à bout de son odeur désagréable et de sa couleur, parvenant à obtenir l’agrément alimentaire pour le PVDC. Après cela il fut extrudé en film et, comme il avait la particularité de se coller spontanément à peu près à tout, y compris à lui-même, l’entreprise imagina de le commercialiser, d’abord à l’intention de l’industrie, en 1949, puis des foyers, en 1953. Le film étirable devint le premier produit du groupe destiné aux particuliers, sous le nom de Saran Wrap, qui est encore le nom générique donné aux États-Unis et au Canada aux bobineaux ménagers.

Du PVCD aux autres matériaux…

Depuis les années 50, l’univers du film à évolué. On a découvert que d’autres matériaux permettent à des films de devenir collants. Nous pouvons retrouver par exemple le polyéthylène additivé ainsi que le PVC plastifié. L’objectif de ces nouveaux films n’est pas de conserver les aliments, mais de les protéger, c’est pourquoi les caractéristiques du PVCD que ne possèdent pas ces nouveaux films ne sont pas un problème. De plus, ils sont moins chers. Le film étirable transparent à base de PVC destiné au contact alimentaire apparaît au début des années 1960. Puis c’est au tour du film à base de polyophènes de se manifester dans les années 1980.

Aujourd’hui, le film est un objet incontournable du quotidien des professionnels et des particuliers. On le retrouve sous différentes formes et avec différentes caractéristiques afin de répondre à la demande et au besoin de chacun.

1) Les différents types de film

a) Le film CAST

Ce film, composé de polyéthylène, se caractérise par sa transparence et sa brillance. Il est multicouche (la plupart du temps entre 3 et 5), avec une épaisseur allant de 7 à 50 microns. Ce film possède un agent collant sur le côté interne.

Il peut être posé de 2 manières : manuellement ou avec l’aide d’une machine (filmeuse).

Ce film s’utilise dans la plupart des cas. Il peut être standard (étirable), pré-étirable ou préétiré. En effet, il correspond à l’ensemble des banderoleuses.

Le film CAST standard est mono orienté, ce qui signifie qu’il est étirable uniquement dans la longueur.

Le film standard CAST répond à des exigences d’emballage standards.  Il est très silencieux au moment du déroulement, très souple et élastique. Enfin, il est brillant, transparent et lisse. Le film cast standard possède un taux de pré-étirage de 150%.

Le pré-étirable est proposé avec plusieurs taux de préétirage : 180%, 230%, 300%.

Le pré étiré est déjà très tendu avant l’application, il est utilisé en application manuelle ou avec des machines semi automatiques sans systèmes de pré-étirement.

b) Le film soufflé

Le film soufflé possède une bi orientation de l’étirage du fait de son extrusion réalisée sous forme tubulaire. Cette bi orientation apporte une grande résistance à la perforation et un bon maintien des palettes lourdes avec des angles qui pourraient perforer un film classique. Ce film est reconnaissable au bruit qu’on peut entendre lors de son déroulement, ceci est dû à l’EVA (Ethylène acétate de vinyle), le produit qui apporte l’effet collant au film.

Comparé au film CAST, le film soufflé est plus résistant et soutient mieux les produits de la palette. En revanche, son déroulement est plus bruyant et il est moins transparent que le film CAST.

Tout comme le film CAST, le film soufflé peut être standard ou préétiré. Son utilisation est recommandée pour des palettes lourdes, avec des produits différents et qui dépassent de la palette.

Le film pré étiré soufflé est lui aussi très tendu avant l’application. Il possède des forces de maintien supérieures, des forces de rappel supérieures, diminue le volume de film d’emballage étirable nécessaire, ce qui se traduit par moins de déchets, pas de rétrécissement du film, moins d’effort pour l’opérateur, une sécurité supérieure, une optimisation des coûts et un gain écologique.

Le film standard soufflé est doté d’une très grande résistance. Il est plutôt utilisé pour des produits entreposés dans un endroit avec une faible température ambiante. Il résiste à la déchirure, mais reste malgré tout très élastique. Il est particulièrement recommandé pour le conditionnement en milieu froid et poussiéreux.

c) Le film Métallocène :

Le film métallocène possède une excellente tenue, une moindre consommation et permet un budget réduit.  Il est fait pour les banderoleuses à pré-étirage très puissant où l’application est très difficile. Cela permet de monter à des niveaux de pré étirage de 350-400%. Les plastiques métallocènes sont des plastiques fabriqués en utilisant le catalyseur métallocène.

Le film métallocène offre une alternative par rapport aux autres films pour sa résistance à la traction, sa résistance au déchirement et les obstacles à l’eau vapeur et ammoniaque. Il a également été montré que l’utilisation du film métallocène peut permettre des films nettement plus minces sans pour autant sacrifier la performance.

2) Le film rétractable : un type de film à distinguer  

Le film rétractable est un film plastique qui se rétracte et qui épouse la forme du produit. Il est résistant à la soudure et à la chaleur.

Il existe plusieurs différences entre le film étirable et le film rétractable :

  • Le film étirable est simplement déroulé autour de la palette alors que le film rétractable est chauffé puis rétracté et soudé, cela permet au film d’épouser la forme du produit contrairement au film étirable.
  • Le film rétractable permet d’emballer des produits qui seront vendus séparément à l’inverse du film étirable qui sert à conditionner les palettes.

a) Films rétractables polyoléfines

En premier lieu, ce film se caractérise par sa souplesse et sa résistance. Il s’adapte aussi à toutes les machines de rétraction et est très facile à mettre en œuvre.

Ce film est utilisé pour les produits alimentaires ou pour les produits industriels (CD, livres, DVD, pièces mécaniques, ustensiles de cuisine etc.).

Le film rétractable polyoléfine se caractérise par sa grande rapidité et sa grande qualité de rétraction du fait de sa pré-perforation. Ce film est transparent et brillant ce qui permet de mettre en valeur les produits.

b) Films rétractables PVC

Le film rétractable PVC a la particularité de se rétracter à une température plus basse que les films polyoléfines.
Ce film possède de nombreux avantages : il est résistant aux UV, transparent et il enveloppe les produits de façon quasi invisible. Ces films en chlorure de polyvinyle sont extrudés bi axialement par la procédure soufflée. Même lorsque la forme des produits est irrégulière le film s’adapte et permet un bon niveau de sécurisation à moindre coût. Le film rétractable PVC protège les produits des éventuelles agressions extérieures, qu’il s’agisse d’humidité, de variation de températures, de poussières ou encore de frottements et de tentatives de vol. Le film rétractable PVC permettra au produit d’arriver à destination sans incidents, le produit sera de plus mis en valeur par l’esthétisme transparent et brillant du film.
Le film rétractable PVC se caractérise par sa bonne résistance mécanique : c’est un film indéchirable.

Quelle utilisation ?

a) Le film rétractable polyoléfine

Tout d’abord, le film rétractable polyoléfine protège de l’humidité et de la poussière en cas de stockage. De plus, il protège des intempéries et des variations de températures en cas de transport.  Le film rétractable polyoléfine supporte aussi les chocs et les frottements susceptibles d’endommager les charges. Il présente en effet une bonne résistance à la déchirure et à la perforation.  Le film rétractable polyoléfine à l’avantage de mettre en valeur des produits destinés à l’expédition.

b) Le film rétractable PVC

Le film rétractable PVC est apte au contact alimentaire et il convient parfaitement pour le filmage des produits qui craignent la chaleur. Attention cependant, le film PVC ne convient absolument pas si le produit doit être surgelé ou subir une température proche de 0°. En effet, il devient cassant dans ces conditions. Toutefois, si les conditions sont bonnes, il peut être utilisé sur des systèmes de rétraction, mais également des soudeuses en L pour les marchandises plus plates.

3) Un usage spécifique pour chaque type de film

a) Le film CAST

Le film étirable CAST standard est utilisé en application manuelle, ou en utilisation machines (automatiques ou semi-automatiques). Il est le produit le plus largement utilisé. En effet c’est le film qui représente le plus de ventes au niveau de la France. Il est fabriqué plus rapidement que le film soufflé ce qui explique son prix moins important. Il est aussi aussi plus silencieux et plus souple que le film soufflé.

Le CAST pré étiré est utilisé :

  • Pour des palettes avec un poids très léger à moyen,
  • Afin de faciliter le travail des opérateurs
  • Pour les aspects environnementaux. En effet, le film CAST pré étiré est très léger. Cela permet de réduire le poids de film déposé et donc les déchets.

Malgré sa faible épaisseur, ce film est très résistant. Il évite toute déformation ou écrasement des produits sur la palette, ce qui garantit une parfaite  présentation face au client.

Le CAST pré étirable : Ce film minimise la consommation car il peut s’étirer bien plus qu’un film standard. Il s’utilise sur des banderoleuses pourvues d’un système de pré-étirage mécanique.

b) Le film soufflé

Le film soufflé est utilisé pour sa grande résistance. Il possède une grande résistance à la perforation,  permet un bon maintien des produits et résiste bien au froid. Il permet d’éviter des accidents durant le transport. Parfois peu apprécié à cause du bruit qu’il fait lors de son déroulement, le film soufflé est l’un des films les plus résistants du marché, ce qui est un atout non négligeable.

Film standard soufflé : les films étirables soufflés sont utilisés sur les machines possédant la technologie de pré-étirement. Ils sont utilisés pour les palettes lourdes et des marchandises instables. Le film soufflé standard est également demandé en cas d’exigences de sécurité élevées de par sa solidité et si les côtés de la palette doivent être glissants, pour éviter un collage entre deux palettes.

Le film pré étiré soufflé possède en grande partie les mêmes caractéristiques que le film pré étiré CAST. Toutefois, il diffère sur certains points : il est utilisé pour les palettes qui ont un poids moyen ou élevé. De même, le film pré étiré soufflé est demandé en cas d’exigences de sécurité élevées, de par sa solidité, ou aussi pour le transport de colis instables.

c) La colorisation du film CAST :

  • Le film translucide 

Le film translucide est celui utilisé le plus couramment. Puisqu’il est translucide, les produits ou cartons présents sur la palette sont facilement identifiables et ce qui permet un repérage facile de celles-ci.

  • Le film opaque

Le film opaque est utilisé comme un film classique pour stabiliser les palettes. Il est principalement utilisé pour lutter contre les vols puisqu’il permet de cacher les produits. Il protège aussi les produits de la lumière en luttant contre les UV.

Le film opaque sera donc plus utilisé pour des produits chers et luxueux. Il est aussi souvent utilisé pour recouvrir les vitres et ainsi garantir une certaine intimité. De couleur noir en standard, il existe aussi en différente couleur comme le bleu, le blanc ou le rouge.

  • Le film imprimé

Le film imprimé est très utilisé pour les marchandises à forte valeur. Cela s’explique pour plusieurs raisons : comme le film opaque, mais à un degré moindre, le film imprimé offre une sécurité contre le vol. En effet à l’image du Ruban Adhésif imprimé, l’impression sur le film remplit le même rôle que la bande de garantie sur le RAI, et indique si le film a été déchiré et si un vol a été commis. Aussi, le film imprimé donne la possibilité de mettre en valeur le logo de l’entreprise. Ce film est donc un véritable outil de publicité, permettant à l’entreprise de développer son image de marque.

Le film imprimé est particulièrement présent dans l’industrie de la santé, du vin, du luxe, des produits à risque.


4) Méthodes de fabrication des films

a) Le film plastique « CAST »

Fabriqué à base de hauts polymères alpha oléfines, le mélange servant à la confection du film peut être traité de diverses manières pour répondre au mieux aux exigences du client.

  1. Route d’extrusion : les polymères sont envoyés dans les installations de co-extrusion à partir de silos géants
  2. Trois chargeuses alimentent en polymères chacune des extrudeuses
  3. Le mélange coextrudé triple couche est soufflé sur une hauteur de 18 mètres
  4. A sa descente, le film est fendu. La feuille ainsi obtenue est positionnée sur la bobineuse et sectionnée à la largeur voulue.
  • Historique de fabrication du film polyéthylène (PE)

La fabrication se fait à partir d’une matière polyéthylène BD (basse densité), MD (moyenne densité) ou HD (haute densité), vierge voire formulée en partie ou totalement avec des matières régénérées selon les exigences des applications. Elle est toujours présentée sous forme de granule de la taille d’un gros grain de riz.

Ces granules introduits par aspiration à l’intérieur de l’extrudeuse, sont chauffés aux environs de 200 °C par une ou plusieurs (coextrusion) vis sans fin, ce qui permet d’obtenir une matière pâteuse.

On peut adjoindre à cette matière incolore des colorants, du glissant, des anti UV, catalyseurs…

Par un système de pression continue et régulière et par gonflage, on obtient une bulle mono ou plus souvent multicouches (coextrusion). Cette bulle ascendante donne, en fin d’extrusion, une ou plusieurs bobines de film, gaine, ou housses PE, après plusieurs mètres d’enroulage. Les largeurs sont obtenues en fonction de la quantité d’air introduite dans le ballon.

Chaque machine est équipée d’une filière différente. C’est cette filière qui définit la géométrie du profilé. Ensuite, les épaisseurs sont obtenues grâce à la vitesse du tirage et de l’enroulage. Une fois l’extrusion terminée, il suffit alors de positionner cette bobine sur une autre machine, que l’on appelle « soudeuse » et qui permet la découpe des sacs et la confection des housses à la longueur désirée. Il est aussi possible de positionner la bobine sur une machine qui va mettre le film au « format » pour confectionner les coiffes, ou formats soit en bobines prédécoupées, soit en liasses, soit en vrac, ou en cartons.

b) Le film étirable extrusion soufflée

La technique du soufflage est particulière. Sa spécificité réside dans le réchauffement des granulats en polyéthylène au moment où ils sont placés dans la machine. Cela crée de l’air chaud qui prend une forme tubulaire. Ensuite, le film est refroidi, puis découpé et enroulé.

Le film étirable extrusion soufflée est très solide et résistant, cela s’explique par le fait qu’il a été travaillé dans le sens de la longueur et de manière transversale.


5) Conditions de stockage et livraison

STOCKER VOS FILMS DANS DE BONNES CONDITIONS !

Le stockage des films n’est pas très difficile. Tout d’abord, la température idéale doit être comprise entre 15 et 25°C. Les films doivent éviter tout contact avec une source de chaleur importante (exposition en plein soleil, radiateur trop fort, etc…). Ensuite, le taux d’humidité doit se situer entre 30 et 70%. Pour finir, les bobines doivent être misent en position verticale ou suspendue afin de ne pas abîmer le produit lorsqu’elles sont entamées.

Il est conseillé d’utiliser les films dans les 12 mois qui suivent leur date de fabrication afin qu’ils collent bien et qu’ils soient le plus performant possible.


6) Comment choisir son film étirable ?

Le choix d’un film étirable se fait en fonction :

  • Du format de la palette
  • De son poids
  • Des conditions de stockage
  • Du coût
  • De l’équipement à disposition
  • Du nombre de palettes par jour : pour une consommation de moins de 15 palettes par jour il est conseillé d’utilisé du film étirable manuel, pour plus de 15 palettes par jour il recommandé d’utiliser du film étirable machine et enfin pour plus de 50 palettes par jour il est préconisé d’utiliser du film pré-étirable pour machine.
  • Du produit à transporter

Il est important de bien sélectionner son type de film afin d’éviter des problèmes lors du transport ou du stockage. Le choix du film étirable adéquat va de pair avec la bonne image de l’entreprise.

7) Quelle épaisseur de film choisir ?

Afin de commander le film le plus adapté à vos besoins, il faut tenir compte de quatre éléments.

Tout d’abord, le poids de la palette. Selon le poids de la palette, l’épaisseur du film va varier puisqu’il devra être plus résistant et plus épais si la palette est plutôt lourde et vice versa.

Pour du film CAST étirable :

Ensuite, les produits qui composent la palette. La similarité ou non des produits sur la palette va avoir un impact sur l’épaisseur du film choisie. Si la charge à maintenir n’est pas homogène il faut utiliser du film étirable soufflé.

De même, le fait que la palette comporte des angles saillants ou non va aussi influer sur l’épaisseur du film qu’il faudra choisir. Plus cette charge possède des angles très pointus qui sont susceptibles de percer le film étirable, plus il faut que ce film soit épais pour faire face à ce risque. Dans ce cas Il est également conseillé d’utiliser du film étirable soufflé pour une charge à angles saillants.

Enfin, le choix de l’épaisseur du film repose sur un dernier facteur : la durée du transport. En effet, plus le transport sera long, plus le film devra être résistant et plus il sera épais.

Les critères pour choisir l’épaisseur de son film pré-étirable sont les même que pour le film CAST étirable.

Pour du film pré étiré :

Demande de devis gratuite

N’hésitez plus à venir découvrir nos produits !

En effet les devis sont gratuits et rapides chez Toul’embal.